trip_simple_tube

tri_tubes

 

 

Trip_JCM_et_Combi_VW

 

Triporteurs hors du commun et modestes puisque "fabrication maison". Peut-être avez-vous un vélo "hors normes", une "vieille charrette", un biporteur ou même un triporteur. Original ou retapé par vos soins. Votre plaisir de vous en servir est forcément différent. Avant de m'offrir un triporteur, je me suis posé la question : pourquoi payer cher si on peut s'en fabriquer un soi-même ? Car en fin de compte, sa conception démarre souvent sur la base d'un simple cadre de vélo. Alors pour trouver solutions et matière première bon marché, direction les déchetteries ! Dans la foulée une 2ème question : est-il "compliqué" de circuler sur les voies cyclables et en même temps "facile" de s'y faire ratatiner ?

Cargotrike_top_bache_modif

remodifié en 2016

dechetterie_bienvenue

remodifié en 2016

1 - D'abord le triporteur 

A force d'observer le prix "prohibitif" d'un triporteur neuf, ou même d'occasion, je me suis dit : "vu leur conception, ça vaut le coup d'essayer d'en faire un soi-même !" Quitte à se faire aider par un pote mécano. Bref, je réfléchis, je me documente, j'hésite, je me lance.

 

Le triporteur doit rester "abordable" et correspondre à ce qu'on en attend. Donc bien équipé et pour être vu de loin, mais sans être grossier. Personnellement, je l'ai pensé comme si j'avais un handicap physique moyen. D'abord pour passer partout, sans contrainte. Ensuite pour pédaler "facile" sans assistance. Donc léger. Faire marche arrière ou monter une côte par exemple sans descendre de l'engin. Connaître l'espace réduit entre les plots d'accès aux pistes cyclables. Par ailleurs, étudier le centre de gravité avec minutie. En rapport avec ce poids le plus "léger" possible et une faible largeur, mais sans se déporter pour autant. Donc, le triporteur ne doit pas se concevoir à la "va-vite". Rouler moins vite qu'un vélo, certes, mais rouler sans peine et serein.

triporteur_et_charrette_JCM

Résultat personnel, 5 modèles parmi les 2 et 3 roues présentés ici ont été montés à partir d'objets récupérés en déchetterie ! (récupération interdite aujourd'hui, paraît-il ?). Cadres, roues, freins, dérailleurs et même changements de vitesses dans les tambours. Que de la "récup". Une fois finis, les modèles pèsent moins de 38 kg, 24 kg pour un biporteur raccourci, 25 kg pour cette charrette. D'autres ont été sauvés du broyeur ou rachetés pour une misère dans un état piteux. Comme cet Amsterdamer trouvé non loin de la frontière hollandaise vers Zeebrugge. C'est son propriétaire lui-même qui m'a "encouragé à l'en débarrasser"! Rouillé,  mais complet. Aujourd'hui il est méconnaissable. Comme les autres il a été modifié, renforcé, amélioré. Donc, même si ces "engins" ressemblent aux triporteurs industriels, ce n'en sont pas ou ce n'en sont plus. Pièces bon marché, poids et prix de revient imbattables. Les modèles sont "forcément" hors normes. Quel plaisir pour un bricoleur qui s'ignore. Ici mon triporteur de la tasse Mobil  (voir le blog jcm la tasse mobil overblog ou ici sur canalblog la tasse mobil) et 2 "machines" proches de celles sorties d'usine.

 

triporteur_JCM_AmsterdaMobil

 

attelageJCM courant en Hollande

TriVelo_Bullit_emp_modif_JCM

trip_artisa_JCM___biport_Bakfiets

 

Trip_et_Charrette_artisan_JCM

En 2008, pour 40€ j'ai remis en état deux charrettes et pour 220 € j'ai façonné un 1er triporteur de A à Z, hormis les soudures. Avec une règle,  faire comme s'il était impossible d'échouer. Le résultat est là. Bien entendu je ne compte pas mon temps, ne vous parle pas des "bobos" du bricoleur du dimanche, ni des abandons de poste ! Je vous épargne aussi les réflexions de découragement et les détails techniques du montage ! Il faut aller voir les sites spécialisés... beaucoup plus calmes.

 

 

 

 

 

 

 

2 - Ensuite, les pistes. 

piste à Minorque, un exemple pour la France !

 

Les français du Nord, les belges, les allemands, les danois et surtout les hollandais ont le vélo ou le (tri)cycle "facile". Il l'ont donc dans la peau. Handicapés ou non, ils disposent du nécessaire pour rouler "totalement en paix" sur de "vraies pistes" cyclables. Comme ici sur cette piste que j'ai photographiée sur l'île de Minorque. C'est donc un moyen de transport sûr qu'on respecte, car toujours "en point de mire". Tout le monde en profite. Leurs pistes sont royales et sécurisées. Vraiment on les apprécie. Rien à voir avec nos pistes françaises et leur "minimum vital !" d'où la question : ne risque-t-on pas de se faire "ratatiner" sur nos bandes cyclables  avec nos modèles d'usine ou ceux faits "maison"? 

toute_petite_signature_JCM

 

 

trip_compact_roues_arrier

tubes_en_puzzle_repeints

trip_comp_roues_av__avec_renfor

v_localeche_remorque_JCM

 

A suivre... "La traversée de Chécy" en triporteur, en caléchette, ou en machine électrique

avec ma machine électrique

 

Tri_Caleche_JCM__tubrenfor_Capote

hors_du_commun

triporteur_JCM_fab

bien réelle la photo ! !

 

trop lourd ! projet abandonné...

 

 

zebanni_re_2_tuk_tuk_thail_lec_tripen_piste

 

veloSolex_revu